Confluence n°…

En l’air, une structure tubulaire en verre.
Au sol, un ensemble hétéroclite
– disques, sphères, et matières
instables – manipulé par les deux performeuses
et mis en onde par le musicien XtroniK.
Des paysages lunaires se composent peu à peu, se
transformant au gré des déplacements des objets, des corps,
et des rencontres impromptues
des matériaux, au rythme du récit égrené par les voix
– une histoire de lunes et de trous noirs : il y a de quoi faire.