Alice Roland

Après des études de lettres modernes et d’anglais à l’Université Paris 7, Alice Roland danse, écrit et parfois traduit.
Elle prend part à plusieurs spectacles de Gaëlle Bourges : les trois pièces du triptyque Vider Vénus – Je baise les yeux (qu’elle a co-écrit), La belle indifférence et Le verrou (figure de fantaisie attribuée à tort à Fragonard), ainsi qu’A mon seul désir.

De 2007 à 2009, elle danse également dans les parcours chorégraphiques du projet Peripatein d’Armelle Devigon, dans les Phénomènes dansés d’Agnès Butet et dans un théâtre érotique.

Elle apparaît depuis 2007 dans divers spectacles de Philippe Decouflé : Cœurs Croisés, Octopus, Marcel Duchamp mis à nu par sa célibataire même et Contact.

En 2014, elle publie À l’Œil Nu aux éditions P.O.L, recueil de témoignages fictifs de strip-teaseuses, qu’on peut entendre (pour partie) dans À l’Œil Nu, À voix haute, lecture à deux voix composée avec Gaspard Delanoë.

Egérie de Pepita Wald, elle a joué dans tous ses films.

Photo Alice 2 © Danielle Voirin