Formée au Conservatoire National de Région de Nantes en danse classique et contemporaine, Pauline Tremblay obtient sa médaille d’or (EAT) en danse contemporaine. Elle choisit d’allier la pratique à la théorie en effectuant une licence de Philosophie, un Master 1 en danse à Paris 8, un Master 2 en Lettres et Esthétique à Paris 7. Elle obtient en 2015 un Master 2 et son diplôme de danse thérapeute. Toujours à la croisée d’un travail à la fois théorique et artistique, elle a fait partie du groupe de recherche “Écrire le sensible : laboratoire itinérant de recherche-création” qui réunit artistes et chercheurs à l’université Paris 7.

Depuis 2008, elle a été interprète et performer pour Vincent Thomasset (« Topographie des forces en présences »), Elie Hay (« I like him and he likes me »), Stéphane Fratti (« Mur mur », « Je Nous articulation fragile »), Agnès Butet (« ODS », « Autres familles », « Lâcher les Lucioles »), Christian Bourigault (Toutes les créations entre 2009 et 2015) et elle rejoint l’équipe de Gaëlle Bourges sur « Ce que tu vois » en 2018.

En tant que chorégraphe elle a collaboré avec les auteurs et metteurs en scène Elsa Ménard et Olivier Cohen, les réalisateurs José Eon, Kevin Frilet, Natalianne Boucher et Xavier Courteix, et les collectifs C.O.R.P.S, le Collectif 12 et Orchestre Debout.

Elle développe par ailleurs ses propres performances et créations : “Après Alien” (solo en cours de création), “Métamorphoses d’une princesse” (Spectacle tout public), “Il faudrait trouver un titre aussi” (Conférence-performance), “Soliloque avant le trou noir” (Solo pour une loge). Dans la volonté de croiser le geste chorégraphique avec d’autres disciplines, elle collabore régulièrement avec la compositrice sonore Aude Rabillon et le designer et scénographe Pierre Stadelmann.

Elle intervient également comme pédagogue et danse-thérapeute dans différents contextes artistiques, scolaires, médicaux, sociaux, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes.