Films

Photo de couverture : Tournage de RUINES © Julie Vuoso

Replacer

À l’occasion de la création du spectacle pour tous publics (La bande à) LAURA, de la chorégraphe Gaëlle Bourges, l’association Os a proposé une série d’ateliers croisés entre des femmes hébergées par le CHRS Emmaüs d’Épinay-sur-Orge et des enfants de CM1/CM2 de l’école Jean Perrin à Grigny, sur la question de la représentation des femmes et des personnes racisées dans la peinture occidentale.

Le projet a été pensé comme un parcours dans l’histoire de l’art, associant visites au Musée d’Orsay, réflexions critiques, ateliers de création plastique, ateliers de danse, et invention d’une forme où les adultes et les enfants pourraient « rejouer » –  ou replacer dans les imaginaires et les représentations, pour clore leur rencontre – les problématiques traversées ensemble. Différents moments du projet ont été filmés par la réalisatrice Claire Ananos, et ont donné naissance au film documentaire replacer.

Réalisation Claire Ananos

Chatô

Après les films  Fables misapi, et ruines / ou comment rendre visible l’invisible en suivant la licorne, Gaëlle Bourges, Julie Vuoso et Claire Ananos achèvent leur enquête de terrain dans la ville de Château-Thierry avec un troisième opus, Chatô.

Pour ce nouveau film, Gaëlle Bourges s’est intéressée aux liens qu’entretiennent les castrothéodoricien.ne.s avec les vestiges du château médiéval de la ville. L’équipe de tournage a ainsi tenté de rassembler différents rapports à l’histoire de cette ancienne bâtisse, grâce aux rencontres faites sur le site et alentours – la personne chargée de l’entretien du parc, les fauconniers du spectacle avec les aigles, une musicienne dont la maison donne sur le chemin de ronde du château, deux archéologues, etc.

Le puzzle constitué par les rencontres faites sur la butte constitue le 3e film réalisé par Claire Ananos.

Réalisation Claire Ananos

RUINES / ou comment rendre visible l’invisible en suivant la licorne

Après le film Fables misapi, sur le rapport des habitant.e.s de Château-Thierry à Jean de La Fontaine, natif de la ville, Gaëlle Bourges a relancé une enquête de terrain à partir des vestiges gallo-romains découverts aux Vaucrises, sur les hauteurs de la ville. En cheminant avec Marjolaine Jouannetaud, archéologue à Château-Thierry, l’équipe a interrogé les personnes rencontrées au hasard des pérégrinations sur le lien qu’ils/elles entretiennent ou pas avec les civilisations passées. Le fruit de ces rencontres constitue le 2e film réalisé par Claire Ananos : ruines / ou comment rendre visible l’invisible en suivant la licorne.

Réalisation Claire Ananos

Fables misapi

Le film Fables misapi traite du rapport qu’entretiennent les habitant.e.s de Château-Thierry avec un homme du 17e siècle, Jean de la Fontaine, natif de la ville – aujourd’hui, même les ronds-points  illustrent ses fameuses histoires animalières.
Que reste-t-il de ces fables dans la ville, à part les ronds-points ? La question était une bonne occasion d’échanger avec les gens rencontrés sur la place du marché, dans la rue, les squares : des discussions improvisées devant la caméra, où affleure peu à peu un faisceau de problématiques – de la pollution de l’air aux mouvements migratoires, de la difficulté de trouver sa place au racisme, de la peur de voir « tout » changer à la maigreur endémique des perspectives de vivre bien.

Réalisation Claire Ananos